Hansel et Gretel    
 
page 7

Elle courut tout droit vers Jeannot, lui ouvrit l'étable et lui cria : "Jeannot, nous sommes libres, la vieille sorcière est morte !" Jeannot bondit comme un oiseau de sa cage lorsqu'on lui ouvre la porte. Comme ils se sont réjouis en tombant dans les bras l'un de l'autre et comme ils ont sauté de joie et se sont embrassés ! Ils se dirigèrent vers la maison de la sorcière puisqu'ils n'avaient plus à la craindre. Dans tous les recoins ils trouvèrent des perles et des pierres précieuses. "C'est bien plus beau que des cailloux" déclara Jeannot en remplissant ses poches de ce qui pouvait bien y entrer. Puis Margot dit : _"Je veux aussi rapporter quelque chose à la maison" et elle remplit aussi son tablier." "Partons maintenant" ordonna Jeannot, "sortons de cette forêt maléfique." Mais après deux heures de marche, ils arrivèrent près d'une rivière. "Nous ne pouvons pas traverser" affirma Jeannot, "je ne vois ni passerelle ni pont." "Il ne passe aucun bateau non plus" renchérit Margot mais je vois un canard blanc, si je le lui demande il nous aidera à traverser" et elle appela :

"Canard, canard, attentionné Margot et Jeannot n'ont ni passerelle, ni pont Sur ton dos fais nous passer"

Le canard approcha et Jeannot s'installa sur son dos et pria sa soeur de le rejoindre s'assoir près de lui. "Non" répondit Margot, "ce sera trop lourd pour le canard, il doit nous faire passer l'un après l'autre." Le bon volatile s'acquitta bravement de sa tâche. Lorsqu'ils furent passés et qu'ils eurent fait un bout de chemin, la forêt se fit de plus en plus familière et soudain, ils aperçurent la maison de leur père. Ils se mirent alors à courir, se précipitèrent à l'intérieur, et sautèrent au cou de leur père. Depuis qu'il avait abandonné ses enfants dans la forêt, l'homme n'avait plus eu de joie, sa femme était morte.